L’infedeltà delusa

Franz Joseph Haydn

En traitant cette fable burlesque sur le mode opératoire de la cruauté et du rapport de force, le metteur en scène Richard Brunel lui a donné la profondeur d’un arrière-plan tragique qui n’empêche pas les savoureux élans de comédie pure.

Le Monde

Jeux de scène enlevés et travestissements drolatiques feront de cet opéra de cour un bon moment de divertissement populaire.

Le Monde

L’Infedelta Delusa, de Haydn, dans l’intimité de la cour de l’Hôtel Maynier d’Oppède, par l’Académie européenne de musique, ont fait les délices du public et de la critique.

Le Monde

Richard Brunel, directeur d’acteurs hors pair, s’impose comme un maître de la comédie loufoque.

Libération

« Infedelta delusa », explosion de talents

Libre Belgique

Une habile direction d’acteurs et un incontestable sens du théâtre ; en un mot, la mayonnaise prend.

Forum opera

La mise en scène alerte et souvent drôle de Richard Brunel souligne l’âpreté des rapports sociaux en milieu paysan.

Le devoir

Rare exemple d’une mise en scène virtuose.

Diapason

L’infedeltà delusa (l’infidélité déjouée)
Franz Joseph Haydn
Burletta per musica en deux actes
Livret de Marco Coltellini

Direction musicale Jérémie Rhorer
Mise en scène Richard Brunel
Scénographie Anouk Dell’Aiera assistée de Céline Perrigon
Costumes Marianne Delayre
Lumières David Debrinay
Dramaturge Catherine Ailloud-Nicolas
Assistant mise en scène Grégoire Aubert

Production Festival international d’Aix-en-Provence, Grand Théâtre de Luxembourg, MusikFest – Bremen, Opéra de Toulon Provence Méditerranée, Opéra national de Lille, Opéra de Monte-Carlo, Teatro Calderon – Valladolid, Theatro Arriaga Bilbao, Les 2 scènes – Besançon, Oldenburgishes Staatstheater- Oldenburg.

Avec

Claire Debono/ Eduarda Melo,
Irina Kringelborn/Mari Eriksmoen,
Yves Saelens/Ian Paiton,
James Eliott/Julian Prégardien,
Andreas Wolff/Thomas Tatzl

Orchestre « Le Cercle de l’Harmonie »
Clavecin François Guerrier